Comment bien choisir son coupe-vent

Choisir son imperméable n'est pas une mince affaire. Utilisation, détails et caractéristiques, tout doit être pensé et réfléchi pour trouver le modèle idéal. On vous donne ici toutes les clefs pour ne pas vous tromper !

 

 

Sport

Le coupe-vent est idéal pour parer au vent lors d’activités sportives…

Très apprécié en running pour son confort et sa souplesse, il se révèle un allié de choix en matière d’isolation, empêchant ainsi l’entrée du vent au niveau du corps  et vous vous gardant au sec en cas d’intempéries.

Respirant il permettra en outre de garder vos muscles au chaud lors de la saison hivernale tout en régulant votre température corporelle.

Ses qualités en feront également un compagnon idéal pour la randonnée et toutes activités extérieures requérant protection et aisance.

 

Coupe-vent Canada Goose

 

 

Style avec K-Way

 

 

 

Style

Sport mais pas que, les coupe-vent sont également devenu de vraies références de nos dressing urbain, combiné avec un jean, un chino ou encore des modèles plus sophistiqués, les coupe-vents s’associent à chaque style.

Revendiquant son esprit sportswear et branché, les créateurs rivalisent aujourd’hui d’audace pour nous proposer une multitude de déclinaisons toujours plus pointues de ce nouveau basique.

Version transparentes ou fluo, courte ou longue, une multitude de possibilité pour homme et femme.

 

Etre sûr de rester au sec ? Quelles caractéristiques observer ?

Il est important de différencier une veste déperlante et d’un modèle dit « imperméable ».

 

Imperméabilité

L’imperméabilité possède la faculté de garantir une non-pénétration totale de l’eau.

Composé d’un tissu microporeux dit « imperméable » possède en effet la capacité d’absorber une partie de l’eau sans que cette dernière n’atteigne l’intérieur du vêtement.

 

Déperlance

La déperlance est la capacité d’un tissu à faire glisser l’eau en gouttelettes,  évitant ainsi que ce dernier ne se gorge d’eau, il reste léger au porter.

Cependant en cas d’averse intense et continue un simple tissu déperlant risque de finir par laisser pénétrer l’eau.

Il a de plus la limite d’être éphémère : l’effet déperlant reste temporaire et s’estompe dans le temps…il conviendra alors de retraiter régulièrement le tissu pour retrouver ses qualités de protection premières.

Des détails qui ont leur importance

Le poids, un coupe-vent léger permet, par température basse, de pouvoir enfiler une polaire dessous. Le poids plume est également un point fort pour les randonneurs, permet d’alléger le sac à dos, une facilité pour les randonneurs qui seront ravis de ne pas suer quand le chemin ou la température grimpe.

La capuche, peut être détachable ou fixe, pour certain modèle, il est possible de la ranger dans le col. Pour les randonneurs à vélo, il est conseillé d’opter pour un coupe-vent sans capuche, celle-ci prend le vent et peut être désagréable.

Les poches sont à vérifier minutieusement lord d’un achat de coupe-vent. En effet, trop petite, elles peuvent être difficiles d’accès avec des mains gantées. Mal placées, elles peuvent gêner et/ ou devenir inutiles. Il est essentiel de savoir l’usage de son coupe-vent pour l’acheter/ Exemple pour les randonneurs, qui utilisent des cartes géographiques, il faudra des poches assez grandes pour pouvoir la ranger à l’intérieur. Une poche  pour ranger un téléphone sera aussi souhaitable. Puis une poche intérieure afin de ranger portefeuille et autres papiers.

Il est préférable que les fermetures soient étanches au niveau des poches afin d’éviter l’infiltration de l’eau.

Les poignets sont généralement réglables par un velcro, bande adhésive permettant de bien serrer les manches ou d’élastiques.

 

 

 

Coupe-vent Canada Goose

 

 

 

Comprendre les caractéristiques d'imperméabilité et de respirabilité des coupe-vent

Comme vu précédemment, l’imperméabilité possède la faculté de garantir une non-pénétration totale de l’eau.

La respirabilité quant à elle, a pour faculté d’évacuer la vapeur d’eau. A savoir que notre corps au repos dégage environ 0,06 litre d’eau par heure. Dans des situations d’effort léger, celui-ci passe rapidement à 0,5 litre d’eau par heure. En cas d’effort intense un litre ou plus s’en dégage. Ainsi un tissu garantissant une bonne respirabilité limite cette condensation de vapeur et facilite l’évacuation de la transpiration.

Instagram